Makamba (sud du pays): manque criant de matériaux de construction


Les matériaux de construction se raréfient au chef-lieu de la province Makamba. Des habitants qui ont des chantiers grognent.

Les personnes qui ont des chantiers disent qu’il s’observe un manque criant de matériaux de construction. Aucun magasin ne dispose de ciment. Un sac de 50 kilos qui coûtait 27.000 FBU est passé à 35.000 FBU.

D’autres matériaux ont connu une hausse variant entre 1000 et 8000 FBU. Des fers à béton et des tôles connaissent une hausse de 2 000 à 2 500 FBU.

« On a contracté des crédits auprès des banques espérant achever nos constructions. Voilà qu’on a du mal même à trouver des matériaux », se désole une jeune femme qui cherchait du ciment tout près du marché de Makamba.

« Avec un crédit contracté, j’espérais que j’allais habiter dans ma propre maison. Aujourd’hui, je dois patienter et continuer à vivre dans une maison en location alors que j’avais contracté un crédit pour achever les travaux et déménager. » Se lamente un autre homme.

Les commerçants ne sont pas à mesure d’expliquer l’origine de cette pénurie. Ils indiquent que même à Bujumbura, lieu d’approvisionnement, les prix ont également augmenté.

Certains commerçants pensent que la pénurie est dûe à la flambée du dollar. D’autres se demandent pourquoi le ciment dit « Buceco » produit au Burundi est également en hausse.