Rutana : 226 personnes expulsées de Tanzanie en quarantaine


Bureau provincial de Rutana

Tous sont de nationalité Burundaise. Leur arrivée remonte à dimanche dernier. En raison des risques liés à la pandémie du Coronavirus, les uns sont confinés dans une école de Giharo, les autres dans un centre des métiers à Bukemba. (province de Rutana, sud-est du Burundi). (SOS Médias Burundi)

Selon des responsables de la police, il s’agit de jeunes originaires des provinces de Karusi (centre-est du Burundi) et de Ngozi (nord). Ils étaient partis en Tanzanie pour travailler dans les champs.

Le gouverneur de la province, Fidèle Minani indique avoir accueilli 226 individus.

Conditions d’hygiène déplorables

Les lieux ne disposent pas de lits, ni de sacs de couchage.

Les personnes mises en quarantaine partagent les mêmes salles de classe et les mêmes lieux d’aisance. Ce qui pourrait faciliter la contagion au cas où il y aurait une personne contaminée;

Sources locales

Des habitants vivant à proximité des lieux de quarantaine sont inquiets pour leur santé. Ils disent craindre « une probable contagion en l’absence d’hygiène ».

______________

Photo : bureaux de la province Rutana