Élections2020 : des candidats aux collinaires demandent d’être rétablis dans leur droit à Rumonge


Ce sont des dizaines, les candidats aux collinaires en province de Rumonge (sud-ouest du Burundi) qui estiment que leurs droits ont été bafoués. Leurs dossiers ont été rejetés par les commissions communales en charge des élections. Les concernés demandent d’être rétablis dans leur droit.(SOS Médias Burundi)

Les résultats des recours ont été communiqués en début de semaine.

Selon nos sources, plus de la moitié des dossiers déposés en recours ont été validés. « Les Commissions Électorales Communales Indépendantes majoritairement constituées des membres du parti CNDD-FDD avaient rejeté nos candidatures. Nous étions victimes de la seule chose : appartenir au parti CNL. Nos responsables nous ont conseillés d’introduire les recours, et voilà que la CEPI a validé la plupart de nos candidatures », a réagi certains dont les dossiers ont été validés.

Une source proche de la commission provinciale en charge des élections affirme que 80% des recours ont été jugés recevables.

Des sources concordantes à Rumonge affirment que les dossiers premièrement rejetés étaient ceux des candidats du CNL ou du CNDD-FDD qui n’ont pas pu mobiliser les électeurs en faveur du parti présidentiel lors de la présidentielle et législative du 20 mai dernier.

Malgré l’appréciation, les candidats dont les dossiers n’ont pas été revus en leur faveur demandent à la commission en charge des élections de « procéder à la nouvelle analyse des dossiers ».