Ngozi : des permanences du CNL détruites


Au moins huit permanences du CNL, le principal parti d’opposition ont été détruites au cours des quatre derniers mois en province de Ngozi ( nord du Burundi).
Des militants du CNL accusent des jeunes Imbonerakure, jeunesse du parti au pouvoir d’en être responsables.
(SOS Médias Burundi)

Depuis le mois d’août dernier, huit permanences du parti d’Agathon Rwasa dans trois communes de la province de Ngozi ont été détruites par des jeunes
Imbonerakure.
« Des permanences touchées depuis le mois d’août sont implantées surtout dans les communes de Ruhororo,Tangara et Kiremba, des fiefs de l’opposition à Ngozi. Ce sont des jeunes du parti au pouvoir qui ont démoli nos permanences », disent des membres du CNL.

Des actes qui visent par ailleurs à les intimider selon d’autres militants qui se sont confiés à SOS Médias Burundi.

« Ceux qui détruisent les permanences de notre parti n’ont pas encore compris ce que c’est la démocratie », a dit Jonas Nahimana, président du CNL à Ngozi.

Selon lui, ceux qui posent de tels actes croient faire disparaitre le parti CNL mais dit-il, l’idéologie du parti est dans l’esprit des membres mais non dans des permanences.

Il demande aux autorités administratives de faire respecter la démocratie.

Des autorités provinciales ne se sont pas encore exprimées sur ces cas.

____________

Photo:au chef-lieu de la province Ngozi