Butanganzwa (Ruyigi) : Dix membres du FNL croupissent en prison


Douze membres du parti FNL de Jacques Bigirimana ont été interpellés le 9 avril par des Imbonerakure, accusés de perturber la sécurité sur la colline Biyorwa (commune de Butaganzwa de la province de Ruyigi). Deux d’entre eux ont été libérés.(SOS Médias Burundi)

Selon Shaban Gatoto, président du FNL dans la province de Ruyigi (Est du pays), les 12 membres du parti ont été accusés d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État dans un procès de flagrance au tribunal de grande instance le 12 avril.

« Le procès de flagrance »

Deux ont été blanchis, neuf ont été condamnés à une année et 6 mois de servitude pénale tandis qu’un autre a écopé de 3 ans de prison.

Pour le moment, les dix opposants sont locataires de la prison centrale de Ruyigi.

M. Gatoto parle de mobiles politiques derrières ce jugement. Il exige leur libération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *