Ebola : bientôt un vaccin contre le virus Ebola sera administré à tous les prestataires de soins postés sur les sites frontaliers avec la RDC et les agents de la PAFE

Ebola : bientôt un vaccin contre le virus Ebola sera administré à tous les prestataires de soins postés sur les sites frontaliers avec la RDC et les agents de la PAFE

Le ministre de la Santé, Thaddée Ndikumana a déclaré à la presse lundi 15 juillet 2019 que le comité d’éthique a déjà autorisé la vaccination de tous les prestataires de soins affectés aux différents sites de lutte contre l’épidémie d’Ebola. (SOS Médias Burundi )

Dans un premier temps, le vaccin sera donné aux prestataires se trouvant sur ces sites frontaliers à la République démocratique du Congo et aux agents de la police de l’air, des frontières et des étrangers (PAFE).

Le vaccin qui se trouve actuellement à Genève va bientôt arriver. Le ministre de la santé affirme que tout a été mis en place pour protéger la population contre cette épidémie.

Une cinquantaine de cas suspects ont déjà été analysés et tous se sont révélés négatifs.

Le ministre de la Santé demande à la population de respecter les mesures d’hygiène, d’éviter les viandes issues d’animaux morts dans des circonstances douteuses.

Les prestataires de soins affectés sur les sites de lutte contre l’épidémie grognent. Ils disent n’avoir pas perçu leurs primes depuis quatre mois.

Ils reprochent au ministère de tutelle de les avoir privés de leurs droits.

Une source proche de ces prestataires affirme que l’OMS aurait décidé de retirer les fonds alloués aux primes suite aux irrégularités dans le paiement par le ministère de la Santé.

À partir du mois d’août prochain, l’OMS se chargea elle-même de verser les indemnités.

Chaque infirmier touchera une somme plus ou moins équivalente à 150 mille francs burundais.

Previous Gahombo (Kayanza) : Deux personnes tuées
Next Jean Bigirimana : la famille du journaliste veut procéder aux levées de deuil

About author