Des pluies diluviennes font au moins 28 morts à Mugina (administration)

Des pluies diluviennes font au moins 28 morts à Mugina (administration)

Au moins 28 personnes sont mortes la nuit dernière sur les sous collines de Nyempundu ,Rukombe et Gikomero dans la zone de Nyamakarabo en commune de Mugina dans la province de Cibitoke(nord-ouest du Burundi). Les autorités administratives conseillent à la population d’éviter les zones dangereuses. (SOS Médias Burundi)

Selon nos reporters,28 personnes sont mortes, et une trentaine grièvement blessées suite aux fortes pluies qui se sont abattues sur plusieurs collines de la commune de Mugina la nuit dernière.

Plusieurs champs et maisons ont également été emportés par des pluies, rapportent nos journalistes.

«J’ai perdu quatre membres de ma famille, et deux familles voisines entières sont portées disparues. On les  recherche encore ».

raconte un rescapé. De nombreux habitants sont dans la détresse. « Ici comme vous le voyez, 7 cadavres d’une même famille sont extraits des décombres. Aucun champ ne reste, tout a été emporté par les pluies », indique un homme. Et son voisin d’ajouter «Dans ma famille, nous avons perdu trois membres, j’ai vu cinq personnes mortes à Rukombe et derrière nous, on emmène quatre blessés ».

Plusieurs familles ont dû fuir les zones affectées.

 En début d’après-midi, Désiré Ndagijimana ,un des élus locaux a dit que le nombre de mort s’élevait à 28 «Jusqu’à présent, nous avons déjà compté 28 personnes mortes. Elles proviennent des sous collines de Rukombe et Nyempundu.Certaines ont été découvertes sous les ruines de leurs maisons »,  a-t-il confirmé tout en indiquant que le bilan risque de s’alourdir.

28 personnes sont mortes, et une trentaine grièvement blessées suite aux fortes pluies qui se sont abattues sur plusieurs collines de la commune de Mugina la nuit dernière

Toute la journée, des employés de la  Croix-Rouge, des membres des forces de l’ordre et de sécurité en collaboration avec la population ont passé leur temps en train de chercher des survivants dans les décombres.

Des habitants des zones touchées demandent au gouvernement de leur trouver un abri.

Joseph Iteriteka, gouverneur de  province  promet de trouver des moyens pour les assister.

Previous Deux militants du CNL battus puis interpellés à Kayogoro(sud du Burundi)
Next Des organisations de la société civile africaines dénoncent la pression de Dar-Es-Salaam sur les réfugiés burundais