Pas de célébration des fêtes de fin d’année pour les réfugiés burundais de Kavimvira

Pas de célébration des fêtes de fin d’année pour les réfugiés burundais de Kavimvira

Les réfugiés burundais installés dans le camp de transit de Kavimvira dans le territoire d’Uvira ( Sud-Kivu, à l’Est de la RDC) vivent dans des conditions très difficiles. Ils disent qu’ils manquent de nourriture et de vêtements pour célébrer les fêtes de fin d’année. ( SOS Médias Burundi)

Eliezer Nintunze,père de cinq enfants a fui sa commune natale de Rugombo,en province de Cibitoke (nord-ouest du Burundi) il y a cinq mois. « La vie que nous menons durant les cinq  derniers mois dans ce camp ne nous permet pas de penser aux fêtes. Nous mangeons une fois par jour. Le repas est  insuffisant, le régime ne change pas. C’est toujours la pâte de maïs et du haricot « , déplore-t-il.

Ce sentiment, M.  Nintunze le partage avec Emelyne Ndayisenga. Cette mère de trois enfants dit être plus  préoccupée par la survie de ses enfants qui manquent de vêtements et de nourriture alors qu’il n’y a pas de bienfaiteurs pour leur venir en aide. «On aimerait bien fêter comme tout le monde  n’eut été le manque de moyens »,témoigne-t-elle.

La commission nationale  en charge des réfugiés indique qu’elle ne dispose pas d’assistance particulière pour les réfugiés pendant la période de fêtes. Elle compte sur l’aide habituelle du PAM( Programme Alimentaire Mondial).

Le camp de transit de Kavimvira abrite maintenant 952 Burundais.

Previous Un membre du parti CNL tabassé par des Imbonerakure à Kayogoro
Next Peu d'engouement pour la fête de Noël à Bubanza