Tanzanie-Burundi: des réfugiés enlevés en Tanzanie se retrouvent dans des prisons au Burundi


Au-moins six réfugiés burundais ont été kidnappés dans le seul camp de réfugiés burundais de Mtendeli en Tanzanie, en juillet dernier. Leurs familles ont dernièrement appris qu’ils sont détenus dans les prisons de Muramvya (centre du Burundi) et de Bubanza (ouest). (SOS Médias Burundi)

Les familles des concernés disent ignorer quand ils ont été remis aux autorités burundaises.

“Dans la prison de Muramvya, nous avons appris qu’il se trouve Révocatus Ndayishimiye, Saidi Rwasa, Félix Cimpaye et Radjabu Ndizeye. À Bubanza, les personnes qui y sont détenues sont Anaclet Nkunzimana, Emmanuel Kazigama et deux autres individus qui ont été enlevés dans le camp de Nduta”, raconte un homme dont deux membres de la famille figurent dans l’équipe.

Selon nos sources aux prisons de Muramvya et Bubanza, « des prisonniers en provenance de la Tanzanie y ont été transférés la semaine dernière ».

Les proches de ces anciens réfugiés disent craindre pour leur sécurité.

“Depuis quand un réfugié est remis à son pays d’origine par un autre organe que le HCR qui prend en charge ces réfugiés? C’est dire que tous ceux qui sont disparus depuis 2015 dans nos camps ont été soit tués ou emprisonnés au Burundi. Nous nous inquiétons du sort des nôtres. Cette complicité du Burundi et de la Tanzanie pour violer nos droits devrait été interprétée juridiquement devant des instances internationales”, se lamentent des réfugiés à Mtendeli.

Le HCR nie son implication dans ces violations des droits des réfugiés et souligne que les rapatriements sont volontaires et publics.

__________________

Photo: à l’intérieur de la prison centrale de Mpimba /DR