Gitega: un attaché de presse relâché après trois jours de détention


Raphaël Irakoze, responsable du service de communication au cabinet du gouverneur de province à Gitega( centre du Burundi) et rédacteur en chef du site web, canal de communication des autorités provinciales a été libéré ce matin. Il était détenu dans les cachots de la police provinciale depuis dimanche dernier. (SOS Médias Burundi)

Tout a commencé vendredi dernier vers 16h30. M. Irakoze était au stade Ingoma de Gitega comme d’autres journalistes pour couvrir la cérémonie de clôture du 14 ème édition de la caravane du flambeau de la paix.
Le président Évariste Ndayishimiye, natif de la province de Gitega avait participé dans la cérémonie pour la première fois depuis sa prise de fonction anticipée en juin dernier suite à la mort de son prédécesseur Pierre Nkurunziza.

Selon des témoins, l’attaché de presse a tout fait pour prendre de meilleures photos en essayant de pénétrer dans les colonnes des agents de la garde présidentielle. Son appareil photo a été confisqué sur le champ.

Selon nos informations, Raphaël Irakoze milite au sein de la ligue des jeunes Imbomerakure du CNDD-FDD. « Raphaël Irakoze est parmi les Imbonerakure très influents dans le quartier de Nyabututsi de la ville de Gitega. Il est aussi très proche du régime CNDD-FDD », disent des voisins.

Des collègues parlent d’une détention arbitraire même s’il a été relâché. Ils disent ne pas comprendre comment une personne peut être accusé de « gêner la garde rapprochée du chef de l’État » et être appréhendé deux jours après les faits.

_______________

Photo:Raphaël Irakoze, responsable du service de communication au cabinet du gouverneur de province à Gitega. /DR