Kirundo : la police traque dangereusement les motards

Kirundo : la police traque dangereusement les motards

Depuis le début de l’année, la police de Kirundo (Nord-Burundi) contrôle systématiquement les documents d’identification des motos de transport. Les saisies de matériel se multiplient. Les méthodes employées sont discutables d’après les témoignages. (SOS Médias Burundi)

Dans le centre urbain de Kirundo, La police surveille les allées et venues des motos. Pour effectuer les contrôles, elle utilise la manière forte.

Bâtons dans les roues

Ils utilisent par exemple des troncs de bananier pour les stopper. Il y a des accidents.

Des témoins.

Et de poursuivre : “La police est sans pitié avec eux, ils vont même jusqu’à leur domicile pour leur saisir la moto”.

Formalités à Bujumbura

Beaucoup de motards circulent avec des contrôles techniques expirés. C’est la police qui octroye les documents techniques. Mais pour les obtenir, il faut se rendre dans la capitale économique Bujumbura à près de 200 km de Kirundo.

« Il faut qu’on puisse retirer ces papiers dans les provinces comme avant. Cela nous faciliterait la tâche. On prend trop de risques en allant à Bujumbura avec nos motos”, estime un motard.

Une fois sur place, il y a une attente d’au moins 5 jours. Ce qui entraine des frais. “La majorité d’entre nous n’a jamais mis les pieds à Bujumbura, c’est trop compliqué”, fait-il remarquer.

________________

Photo : un motard fait réparer sa moto au centre urbain de Kirundo, décembre 2020

Previous Covid-19 : les voyageurs dénoncent la gestion du déplacement vers les hôtel d'isolement
Next Bubanza : découverte macabre

About author

You might also like

Photo de la semaine

Photo de la semaine : des enfants qui pourvoient aux besoins des familles

Jérôme Nduwayo a 15 ans. Il a deux frères et deux sœurs. Le jeune garçon a abandonné l’école à 13 ans suite à la pauvreté. Originaire de la colline de

Société

Bujumbura: un homme d’affaires accusé de licencier abusivement ses employés

Sion Nikobiri est son nom. Il est propriétaire du grand marché privé de Bujumbura (Bujumbura City Market) et plusieurs autres complexes hôteliers dans la capitale économique du Burundi. Ses employés

Société

Covid-19 : les autorités peinent à faire respecter la fermeture de la frontière terrestre à Makamba

Le Burundi a fermé ses frontières terrestre et maritime depuis le 11 janvier 2021. En province de Makamba (Sud) frontalière avec la Tanzanie, les Burundais continuent d’entrer et sortir pour