Murwi : des opposants vivent dans la clandestinité

Murwi : des opposants vivent dans la clandestinité

Depuis six jours, des militants du parti CNL sur la colline de Mugimbu en zone de Ngoma dans la commune de Murwi (province de Cibitoke, Nord-ouest du Burundi) ne dorment plus dans leur ménage. Ils disent craindre la persécution de jeunes du CNDD-FDD. (SOS Médias Burundi)

Selon des sources locales, tout a commencé la semaine dernière.
De jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir on déclenché une campagne de persécution des membres du parti CNL. « À les voir, ils s’étaient bien préparés. Ils se sont rassemblés non loin de la zone de Ngoma et se sont donnés un mot d’ordre. Le premier jour, ils ont arrêté et sérieusement tabassé des militants du CNL originaires de la colline de Mugimbu. Deux parmi eux ont perdu conscience et ont été évacués vers une structure sanitaire », racontent des témoins oculaires.

Selon des habitants, l’acte a été planifié par des responsables du parti CNDD-FDD. Des militants du CNL affirment avoir alerté les responsables administratifs pour s’enquérir de la situation, en vain.

Depuis la semaine dernière, les intéressés ont choisi de vivre dans la clandestinité de peur d’être tués. « Nous avons fui nos ménages tout comme nos familles. Si les autorités n’agissent pas, nous finirons par trouver nous aussi un moyen de nous défendre. Mais nous ne voulons pas en arriver là. C’est pourquoi nous appelons les responsables du CNDD-FDD pour qu’ils appellent à l’ordre leurs jeunes », ont confié à SOS Médias Burundi des militants du CNL.

Des représentants des Imbonerakure disent être préoccupés par la situation à Ngoma. Ils promettent organiser une réunion avec des responsables du CNL dans la localité dans le but de trouver une solution ensemble. « Nos jeunes qui se sont rendus coupables de persécution des membres du CNL seront exemplairement punis », rassurent-ils.

______________

Photo : province Cibitoke © Google Maps

Previous Beni (RDC) : des personnes tuées et maisons incendiées dans une attaque armée
Next Rumonge : le secrétaire communal du CNDD-FDD libéré

About author

You might also like

Securité

Tanganyika : un bilan lourd des victimes des hypopotammes

Au moins 10 personnes ont été tuées par des hypopotammes et 13 autres blessées dans les seules communes de Rumonge et Nyanza-Lac (Sud et Sud-ouest du Burundi) depuis le début

Securité

Un militaire burundais tué dans le lac Rweru

L’information est confirmée par l’autorité locale à Busoni dans la province de Kirundo (Nord du Burundi) riveraine du lac Rweru. Les officiels burundais mettent en cause l’armée rwandaise. (SOS Médias

Securité

Rusaka: la police a relâché 13 hommes soupçonnés d’appartenir à des groupes armés

13 personnes (tous des hommes) ont été interpellées par la police ce jeudi au chef-lieu de la commune de Rusaka, en province de Mwaro (centre du Burundi). Accusées de vouloir