Cibitoke : un militant CNL disparu début janvier retrouvé au commissariat

Cibitoke : un militant CNL disparu début janvier retrouvé au commissariat

Emmanuel Niyimpaye a été aperçu hier au commissariat provincial de la police. Ce militant du CNL avait été enlevé par les renseignements le 5 janvier dernier. Ses proches et sa famille politique exigent sa libération. (SOS Médias Burundi)

La famille de l’opposant a été informée de sa présence au commissariat de Cibitoke ce mardi matin.

Il y avait été déposé par un véhicule la veille au soir.
Des sources locales affirment que l’homme n’était pas à mesure de parler à son arrivée au cachot. « Il avait peur et ne parvenait pas à se souvenir de l’endroit où il a été détenu avant », explique une source policière.

Depuis le 5 janvier, sa famille politique et ses proches l’ont cherché dans tous les cachots, en vain. Ils demandent au parquet de Cibitoke de traiter son dossier dans les plus brefs délais afin qu’il soit relâché.

Le procureur provincial rassure qu’un dossier va être ouvert pour que son cas soit mis sur la liste des plus urgents.

____________

Photo : province Cibitoke

Previous Bijombo (RDC) : un enfant tué et plus de 70 vaches volées par des Maï Maï
Next Réfugiés : le HCR a besoin de plus 220 millions USD pour soutenir plus de trois cents dix mille réfugiés burundais

About author

You might also like

Politique

Gitega : le CNL dénonce le favoritisme et l’impunité

Dimanche dernier, les militants du parti CNL dans la commune de Gitega la capitale politique ont célébré le deuxième anniversaire de l’agrément de ce parti. Léopold Ntatama, son responsable local

Politique

Nyamurenza (Ngozi) : encore des militants du parti CNL arrêtés et emprisonnés

Le bilan des militants du parti CNL interpellés et emprisonnés s’alourdit dans la commune de Nyamurenza, province Ngozi (Nord du pays). Ce jeudi, des Imbonerakure (jeunes du parti CNDD-FDD) en

Politique

Kanyosha : un journaliste de la Radio Isanganiro et son chauffeur séquestrés

Le journaliste et son chauffeur étaient en reportage ce jeudi après-midi sur la colline de Rukuba (zone de Kiyenzi, commune de Kanyosha, province de Bujumbura). C’est alors que des jeunes