Réfugiés : le HCR a besoin de plus 220 millions USD pour soutenir plus de trois cents dix mille réfugiés burundais

Réfugiés : le HCR a besoin de plus 220 millions USD pour soutenir plus de trois cents dix mille réfugiés burundais

L’agence onusienne en charge des réfugiés et sa trentaine de partenaires lancent un appel de fonds de 222,6 millions de dollars américains. Les fonds sont destinés à apporter une aide humanitaire essentielle à plus de 310 000 réfugiés burundais en 2021. L’enveloppe couvrira aussi le rapatriement volontaire. (SOS Médias Burundi)

D’après un communiqué d’alerte rendu public par le HCR, la crise des réfugiés burundais risque d’être oubliée si rien n’est fait. “L’appel de fonds de cette année vise à obtenir un soutien essentiel pour pouvoir garantir la fourniture de nourriture, d’abris et de services éducatifs, ainsi que l’accès aux soins de santé et à l’eau, qui sont particulièrement importants dans le cadre des mesures de prévention et de réponse à la pandémie de Coronavirus. C’est un soutien international accru est crucial pour garantir que les réfugiés burundais bénéficient d’une réelle protection et de soins dans les pays voisins”, a indiqué Clémentine Nkweta-Salami, directrice régionale du HCR pour la région de l’Est, de la Corne de l’Afrique et des Grands Lacs.

Elle dit qu’un plan régional de réponse en faveur des réfugiés du Burundi pour 2021 a été déjà élaboré mais manque de financement. “Le fait de mobiliser des ressources est un signe fort qui montre que le monde n’a pas oublié les réfugiés burundais et leurs communautés d’accueil. L’appel comprend un volet financier destiné à intensifier le retour librement consenti, en toute sécurité et dans la dignité, de ceux qui choisissent de rentrer au pays. Il est complété par un plan conjoint pour le retour et la réintégration des réfugiés burundais, qui couvre l’accueil et le suivi des rapatriés, ainsi que le soutien à leur réintégration au Burundi”, explique le communiqué.

Des réfugiés burundais sur une place publique dans le camp de Nduta
Des réfugiés burundais sur une place publique dans le camp de Nduta

En 2020, la réponse à la situation des réfugiés burundais était parmi les plus sous-financées au monde. L’appel de fonds de 293 millions de dollars de l’année dernière n’ayant été financé qu’à hauteur de 40%. “Les conséquences sur la vie des réfugiés et de leurs communautés d’accueil ont été sévères. Elles ont notamment pris la forme de réductions des rations alimentaires, d’abris inadéquats, de pénuries de médicaments et de moyens de subsistance insuffisants”, regrette le HCR.

Depuis près de sept ans, la Tanzanie, le Rwanda, l’Ouganda et la République démocratique du Congo ont accueilli plus de 400.000 réfugiés Burundais.

Pour le moment, il en reste plus de 310.000 dont la prise en charge nécessite un réel engagement des donateurs, selon le HCR.

____________

Photo : rassemblement de femmes burundaises pour la récolte du bois de chauffage au camp de Nduta (Tanzanie)

Previous Cibitoke : un militant CNL disparu début janvier retrouvé au commissariat
Next Nord-Kivu-Ituri : dix-sept civils et un rebelle tués

About author

You might also like

réfugiés

Kakuma (Kenya) : recrudescence des cas de vol à main armée

Au moins trois ménages de réfugiés burundais ont été la cible des bandits munis d’armes blanches la semaine dernière. Des télephones portables et de l’argent ont été volés. Les réfugiés

réfugiés

Kavimvira: un second tour de 312 demandeurs d’asile rapatriés

Ces Burundais étaient installés dans le camp de transit de Kavimvira sur le territoire d’Uvira( province du sud Kivu à l’est de la RDC). Quelques uns venaient de passer plus

réfugiés

Covid-19 : situation dans les camps de réfugiés burundais dans la sous-région

Le camp de Mahama au Rwanda est un bon élève alors que celui de Nakivale en Ouganda se retrouve être le mauvais concernant la mise en application des mesures de