Rumonge : la taxe communale doublée

Rumonge : la taxe communale doublée

La nouvelle mesure a été prise par le conseil communal de Rumonge (Sud-ouest du Burundi). Tous les commerçants qui exercent dans cette commune qui a l’un des ports les plus utilisés devront désormais payer le double de la taxe qu’ils versaient jusqu’à présent. Les concernés disent que la mesure va occasionner plusieurs pertes. (SOS Médias Burundi)

Le conseil communal explique que la décision a été prise dans le but d’augmenter la recette de l’une des plus riches communes du Burundi. Elle concerne tous les commerçants (petits, moyens et grands).

Les petits commerçants qui, par exemple payaient une taxe communale forfaitaire de 15000 francs burundais avant la nouvelle mesure devront cette fois verser 30000.

De nouveaux agents (comme partout dans le pays) employés par le ministère ayant les affaires intérieures en charge sont à l’œuvre pour s’assurer de la bonne collecte. Les intéressés eux dénoncent une « mesure unilatérale » et disent qu’ils vont travailler à perte.

C’est le cas des propriétaires de cafeteria, petits restaurants, kiosques, salons de coiffure […]. « Nous ne comprenons pas ce qui a motivé la mesure. Toutes les activités commerciales sont au ralenti à cause de la pandémie de Covid-19. Même le port de Rumonge où on pouvait s’approvisionner facilement a été affecté par les conséquences de la pandémie. Il fallait plutôt diminuer au lieu de revoir à la hausse la taxe annuelle. Certains d’entre nous finiront par fermer leur commerce. On ne peut pas donner ce qu’on n’a pas », ont confié à SOS Médias Burundi des tenanciers de bars, restaurants et salons de coiffure du chef-lieu de Rumonge.

Ils affirment que la mesure s’ajoute à une contrainte de coupure répétitive de courant électrique, endommageant pour la plupart des fois les marchandises. Ils demandent la levée de la mesure.

Toutefois, des sources proches du conseil communal qui l’a prise disent qu’elle est irréversible. « Le conseil a pris cette décision pour augmenter les recettes communales. Ça doit s’appliquer », insistent-elles.

___________

Photo : province Rumonge

Previous 21ème Sommet de l’EAC : le président Évariste Ndayishimiye rassure les réfugiés burundais
Next Ituri : sept morts dans une attaque attribuée aux ADF dans le village de Bwakadi

About author

You might also like

Société

Mpanda- Gihanga : Plus de soixante maisons détruites par de fortes pluies

La province de Bubanza ( ouest du Burundi) a connu des pluies et des vents violents qui ont détruit des maisons et endommagé des cultures ce dimanche. Les communes de

Droits Humains

Burundi : les Burundais bloqués à Nairobi obtiennent l’accord de se rendre à Paris

Ils ont quitté l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi ce dimanche vers 23h 10. Selon leur témoignage, la compagnie Kenya Airways a fini par leur donner de nouveaux billets. (SOS

Securité

Makamba : des Burundais de retour de Tanzanie rackettés et violentés

Ces dernières semaines, des Imbonerakure avec l’appui de responsables locaux rackettent et violentent des jeunes gens qui arrivent de Tanzanie. (SOS Médias Burundi) SOS Médias Burundi a recueilli des témoignages.