Cibitoke : six personnes tuées en moins d’un mois

Cibitoke : six personnes tuées en moins d’un mois

Des habitants et des défenseurs des droits humains dénoncent la recrudescence de la criminalité après la découverte de six corps sans vie. (SOS Médias Burundi)

Le cas le plus récent est celui d’une personne âgée de 18 ans, tuée dans la nuit de lundi sur la colline Gabiro-Ruvyagira en commune de Rugombo (province de Cibitoke, Nord-Ouest du pays) par des personnes non encore identifiées.

Une source policière confie que ce jeune homme venait des champs. Il aurait rencontré à son retour un groupe de gens armés de gourdins qui l’ont attaqué.

La police judiciaire a arrêté deux suspects.

Une autre personne a été décapitée vendredi dernier sur la colline Manyama (zone de Buhoro, commune de Mabayi) vers 17 heures dans une petite brousse.

Les autorités administratives et policières précisent que la victime n’a pas été identifiée.

Mercredi 3 juillet, sur la transversale 9 de la colline Rusiga à moins de 2 km du chef-lieu de la province, un homme a été retrouvé mort vers 20 heures.

Les auteurs du crime ne sont pas encore connus.

Le 30 juin sur la même colline, deux cadavres ont été découverts à moins d’1 km du chef-lieu de la province.

Le 1er juillet, un homme a été tué par un militaire du 112ème bataillon commando sur la colline Gahoma en zone de Butahana, en commune de Mabayi.

Le militaire a par la suite été condamné à une peine de prison à perpétuité par le tribunal militaire.

Les défenseurs des droits de l’homme à Cibitoke indiquent que des assassinats cacheraient des mobiles politiques.

Ils exigent des enquêtes neutres afin que les auteurs soient traduits devant la justice.

Previous ÉLECTIONS 2020 : une contribution de 1 000 FBu exigée à chaque étudiant de l'Université du Burundi
Next Cibitoke : recrudescence des cas de choléra