Kabeza (Cankuzo) : la famille d’un homme dernièrement tué par des policiers demande justice


Léonidas Dobeye habitait la colline Kabeza dans la commune et province de Cankuzo (Est du pays). Il a été tué par des policiers dans la nuit du 14 août. L’administration parle d’un acte non prémédité. Sa famille quant à elle demande justice. (SOS Médias Burundi)

Selon Ariette Ndikuriyo, la cheffe de la colline Kabeza, la victime a été tuée par mégarde après avoir refusé d’obtempérer aux ordres de policiers.

Cette nuit-là, des policiers s’étaient rendus chez un certain Julien Nyafyiri qui habite la même localité pour effectuer une fouille. Une tenue policière, une paire de chaussures militaires et une photo de l’ancien patron du CNDD-FDD Hussein Radjabu aujourd’hui en exil auraient été saisies à ce domicile d’après l’administration.

L’homme et ses trois fils ont été interpellés. Ils ont été conduits au cachot du commissariat de la police à Cankuzo. Après quelques jours, il a été relâché ainsi que deux de ses fils. Un troisième reste toujours sous les verrous.

Des témoins accusent Anglebert Ngendabanka, député du CNDD-FDD élu dans la circonscription de Cankuzo d’avoir supervisé l’opération.

Les administratifs à la base auraient reçu l’ordre de ne pas s’exprimer sur l’assassinat de Léonidas Dobeye.

La famille de la victime crie au scandale et demande justice. Ses proches trouvent que dans tous les cas les policiers qui étaient présents devraient être entendus, chose qui n’a pas été faite.