Tanzanie: fermeture de tous les marchés au camp de Nyarugusu


Le ministère de l’Intérieur de la Tanzanie a pris la décision de fermer tous les marchés se trouvant à l’intérieur du camp de réfugiés burundais de Nyarugusu. Ces derniers indiquent que c’est une façon de les contraindre à rentrer chez eux. (SOS Médias Burundi)

La décision a été prise ce dimanche et devra entrer en vigueur dès ce lundi. Les responsables du camp de réfugiés de Nyarugusu sont priés de la faire respecter.

 Des réfugiés se disent désolés. Depuis ce dimanche, les petites boutiques étaient fermées. Ceux qui faisaient du commerce dans les petits marchés ont vidé leur stock, d’autres ont préféré conserver leurs marchandises à la maison.

Ils estiment que c’est une façon de les contraindre au retour forcé. « La Tanzanie a annoncé qu’elle va procéder au rapatriement forcé à partir du 1 er octobre prochain. Ils sont donc impatients et veulent que nous mourrons de faim, » laissent entendre certains réfugiés en colère.

Et pour des commerçants, c’est une perte inestimable. «Ceux qui vendaient des tomates, des avocats et d’autres sortes de fruits et légumes ont vu leurs marchandises pourrir en une seule journée, » précisent des réfugiés qui font du commerce à Nyarugusu.

D’autres encore craignent le vol. «Laisser la farine de manioc et de maïs ou encore des habits divers à la maison, c’est en fait s’attirer les voleurs, » estiment-ils.

La fermeture de ces centres de négoce à Nyarugusu inquiète les réfugiés des autres camps de Nduta et Mtendeli qui pensent qu’ils vont subir le même sort.