Mahama-Rwanda : Manque du gaz combustible au camp de réfugiés burundais de Mahama


Depuis le début du mois d’août, le Haut-Commissariat aux Réfugiés et le gouvernement rwandais ont commencé à donner du gaz aux réfugiés burundais du camp de Mahama. Une  solution à l’interdiction de l’utilisation du bois de chauffage. Mais le stock est momentanément vide. (SOS Médias Burundi)

Deux familles de douze personnes se partagent une seule bouteille de gaz de six kilogrammes. Les réfugiés indiquent que la bouteille ne peut pas durer deux semaines.

Toutefois les personnes vulnérables comme les plus âgées, les handicapées ou les ménages de grande taille reçoivent  une bouteille de gaz par famille.

“Nous avons reçu ce gaz il y a trois semaines. Mais il n’a duré qu’une semaine. On a distribué une bouteille de 6 kg de gaz pour deux familles. C’est vraiment insuffisant. Nous avons attendu la deuxième tranche de distribution, en vain,” disent ces Burundais.

Des réfugiés du camp de Mahama craignent de mourir de faim, vu que la plupart d’entre eux n’est pas à mesure de se procurer du charbon.

“Aujourd’hui, le bois de chauffage est banni dans le camp. Ceux qui ont les moyens cuisinent avec du charbon. On ne voit pas comment on va survivre dans ces conditions. Nous demandons aux chargés de la distribution de ce gaz de donner à chaque famille sa propre bouteille à gaz car nous avons remarqué que 6 kg ne peuvent pas durer deux semaines” indiquent-ils.       

Le président du comité des représentants des réfugiés burundais dans ce camp de Mahama, confirme ces faits. Passeur J. Bosco Kwibishatse tranquillise.

“La question a été soumise aux chargés de la distribution des gaz et ces derniers ont promis de résoudre le problème le plus tôt possible,” a-t-il rassuré.

Plus de 10.000 bouteilles de Gaz ont déjà été distribuées à plus de 7.000 ménages, ce qui constitue moins d’1/3 des burundais servis sur une population de plus de 60.000 réfugiés.