La décision d’annuler six projets de la Banque mondiale est consensuelle selon le ministère des finances


La Banque mondiale a notifié au ministre des finances une décision d’annulation de six projets qu’elle devrait financer. Le porte-parole du ministère des finances dit que la «décision de la Banque mondiale ne produira aucune conséquence sur le pays ». (SOS Médias Burundi)

La Banque mondiale s’est désistée de son programme de financement de six projets que devraient bénéficier plusieurs pays de la région, le Burundi y compris.

Elle ne fournit pas les motifs dans la lettre adressée au ministre des finances.

Le porte du ministère des finances indique plutôt que «la décision d’annuler certains projets régionaux exécutés au Burundi est consensuelle entre la Banque mondiale et les gouvernements africains».

Selon Désiré Musharitse, la décision est liée à une nouvelle approche des nouvelles autorités de la Banque mondiale et du leadership des chefs d’États africains pour matérialiser la mise en œuvre du nouveau marché commun. «Tous les nouveaux projets régionaux doivent s’orienter désormais dans la mise en œuvre du nouveau marché commun africain».

M.Musharitse fait savoir que la décision concerne  toute la région d’Afrique centrale. «Ces fonds qui étaient alloués à ces projets seront orientés dans de nouveaux projets mais des projets qui vont matérialiser ce nouveau marché commun».

Il explique que le Burundi ne perd rien puisqu’il s’agit d’une simple réaffectation de ressources.