Burundi : Le ministre du commerce accuse la Brarudi (Brasserie et Limonaderie du Burundi) de produire des boissons de mauvaise qualité

Burundi : Le ministre du commerce accuse la Brarudi (Brasserie et Limonaderie du Burundi) de produire des boissons de mauvaise qualité

Lors d’un point de presse ce vendredi dans la capitale économique Bujumbura, Jean Marie Niyokindi a indiqué que ce sont des inspecteurs du commerce intérieur qui l’ont remarqué lors des descentes sur le terrain. (SOS Médias Burundi)

Le ministre du commerce  n’est pas satisfait par la qualité des boissons de la Brarudi.

«Il apparaît clairement que les produits Brarudi deviennent de plus en plus rares ayant comme conséquences la flambées des prix et la spéculation des commerçants. De plus, les consommateurs se lamentent de la qualité qui n’est pas constante pour certains produits tels que l’Amstel, la Primus, Royal et les boissons gazeuses » a-t-il affirmé.

Le ministre appelle la Brarudi à assurer la production permanente et suffisante en qualité et en quantité. «La Brarudi devrait songer à identifier, évaluer et maîtriser les dangers possibles tant biologiques que chimiques sur la santé des consommateurs au regard des boissons qu’elle produit actuellement », a ajouté le ministre Niyokindi.

La réponse de la Brarudi ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué elle dit être toujours préoccupée par la bonne qualité des produits qu’elle offre à sa clientèle. «Toutes les boissons produites par la Brarudi répondent aux normes de qualité nationales et internationales. Le groupe Heineken et le groupe Coca-Cola assurent régulièrement des analyses de nos boissons et procèdent à des audits périodiques de nos équipements »,  peut-on lire  dans son  communiqué.

Previous Bujumbura : Jean Marie Vianney Rugerinyange retrouvé mort
Next Muyinga : un militant de l'Uprona échappe à un assassinat