Nakivale : Une soixantaine d’élèves et d’écoliers contraints d’abandonner leurs études suite à la suspension de l’appui d’une ONG


Cette ONG “Windle Trust Uganda” est d’origine allemande, c’est un partenaire clé du HCR en matière d’éducation des réfugiés. Une soixantaine d’élèves et écoliers ont été contraints d’abandonner leurs études suite à la suspension des activités de l’organisation. (SOS Médias Burundi)

Ces jeunes Burundais faisaient l’école primaire et secondaire dans le camp de réfugiés de Nakivale, en Ouganda.

Au début du mois de septembre dernier, l’ONG “Windle Trust” a informé les responsables du camp de Nakivale et les bénéficiaires qu’elle suspend son aide dans le domaine de l’éducation suite au manque de financement.

La suspension de ses activités a de lourdes conséquences sur les bénéficiaires.

“ J’étais soutenue par Windle Trust depuis 2017 et je suis maintenant en 3 ème année secondaire (Senior 5). À cause de cette suspension, je suis obligée d’abandonner l’école. Mon espoir de terminer les études secondaires l’année prochaine vient de tomber à l’eau,” s’inquiète Gretta, une jeune fille de 18 ans.

Des parents d’élèves et d’écoliers qui étaient pris en charge par l’organisation ne savent pas à quel saint se vouer.

“Comment allons-nous faire pour assurer le suivi de nos enfants qui viennent d’abandonner l’école. Je suis dépassé et je comprends pas comment « Windle Trust » peut abandonner nos enfants à mi-chemin avant même la fin de l’année scolaire. J’estime qu’il ya un autre motif derrière car ils ne peuvent pas manquer de financements, ” a estimé David, un des parents.

Tous craignent la délinquance juvénile, essentiellement la consommation de stupéfiants qui peut avoir comme conséquence des grossesses non désirées. Ils demandent aux autres organismes de prendre le relais.

Plus de 60 jeunes burundais bénéficiaient de la bourse de cette ONG d’origine allemande. En partenariat avec le HCR et l’Ambassade d’Allemagne en Ouganda, Windle Trust intervient en matière d’éducation des réfugiés à Kampala et dans les camps.