Bubanza : maintien en détention pour les journalistes d’Iwacu (tribunal)


Les quatre journalistes et leur chauffeur sont maintenus en détention. La décision a été prise par le tribunal de Bubanza et rendu publique ce jeudi matin. Le groupe Iwacu (par la voix de son dirigeant, Antoine Kaburahe) a annoncé « faire appel ». (SOS Médias Burundi)

Les magistrats se sont prononcés après avoir entendu les explications des reporters ; c’était ce mardi.

 Les journalistes sont accusés par le parquet de Bubanza d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État.

L’ONG Reporters Sans Frontières a réagi sur son compte Twitter : « Le maintien de 4 journalistes en détention est une aberration. Couvrir l’actualité est-il devenu un crime ? Ces reporters n’ont rien à faire à la prison ».

L’équipe d’Iwacu a été arrêtée le 22 octobre dernier à Musigati alors qu’elle travaillait sur les suites d’une importante attaque armée dans la région.