Les reporters d’Iwacu transférés à la prison de Bubanza


Après plus de quatre heures d’interrogatoire, le substitut du procureur de Bubanza a décidé d’une détention pour nos confrères et leur chauffeur. Ils ont aussitôt été transférés à la prison centrale de la province. (SOS Médias Burundi)

Les journalistes sont accusés de « complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État ».

Ils avaient été arrêtés mardi dernier à Musigati alors qu’ils réalisaient un reportage après des combats intervenus entre les forces de l’ordre burundaises accompagnés d’Imbonerakure et un groupe d’hommes armés (notre article).

Les responsables du groupe de presse Iwacu indiquent qu’ils ont annoncé aux autorités administratives la présence des reporters.

Plusieurs ONG de défense des journalistes et de la presse dénoncent des arrestations sans aucun fondement et exigent une libération de nos confrères.