Bubanza : quatre journalistes d’IWACU et leur chauffeur détenus


Nos quatre confrères, Agnès Ndirubusa (rédaction), Christine Kamikazi (web radio), Térence Mpozenzi (photo-journaliste), Égide Harerimana (service anglais) et leur chauffeur, Adolphe Masabarakisa ont été arrêtés à Musigati (province de Bubanza) par des hommes en civil. (SOS Médias Burundi)

L’interpellation s’est déroulée alors qu’ils étaient entrain de récolter des témoignages auprès d’habitants ayant fui une zone de combats.

Selon des témoignages recueillis par SOS Médias Burundi, l’équipe d’Iwacu a été embarquée « manu militari » vers 12h40 sur des motos avant d’être déposée au commissariat (PNB) de Bubanza.

Les journalistes ont été interrogés à propos de leur présence dans ce secteur particulièrement sensible. Les téléphones qu’ils détenaient ainsi que le véhicule de reportage ont été confisqués. Le matériel de reportage (appareils photos et enregistreurs) leur a été restitué depuis, d’après nos informations.

Ce soir (19h00), tous sont encore détenus dans un cachot du commissariat, privés de nourriture et de visite.

D’après un membre de la police locale, des ordres ont été donnés pour empêcher la presse de s’approcher de Musigati, précisément où des hommes armés venus de RDC ont été aperçus ce matin.

Le groupe de presse Iwacu affirme avoir informé les autorités administratives avant d’envoyer ses reporters sur place.