Bubanza : 14 morts dans les affrontements armés selon la Police nationale


La police burundaise dresse un bilan de 14 criminels armés tués après des affrontements avec un groupe d’hommes armés dans la province de Bubanza (Ouest du pays). (SOS Médias Burundi)

Dans un tweet, le ministère de la sécurité publique dit qu’il y a eu démantèlement d’un groupe de criminels venus de la RDC.
« 14 criminels ont été tués et 11 fusils ont été saisis sur eux. Visiblement le groupe avait l’intention de rééditer le carnage de Ruhagarika du 11/5/2018 », lit-on dans le tweet.

Le carnage évoqué est l’attaque perpétrée dans la nuit du 11 au 12 mai 2018 dans la localité de Ruhagarika (commune de Buganda, province de Cibitoke, Nord-Ouest du pays). Une vingtaine de personnes dont des enfants avaient été tuées par des hommes armés en provenance de la RDC.

Le mouvement armé Red-Tabara affirme sur son compte Twitter que les hommes armés aperçus ce matin dans les communes de Mpanda, Gihanga et Musigati sont de ses rangs qui « lancent le début d’une résistance armée pour un État de droit ».

Des témoins dont des personnes enlevées par le groupe armé avant d’être relâchées, ont témoigné aux reporters de SOS Médias Burundi que les hommes armés ont pu regagner la réserve naturelle de la Kibira.