L’ambassade des États-Unis conseille à son personnel de ne plus se rendre à Bubanza et Cibitoke


USA SOS Medias Burundi

Dans une alerte, l’ambassade des États-Unis au Burundi dit à son personnel qu’il leur est interdit de voyager dans les provinces de Bubanza et de Cibitoke (ouest et nord-ouest du Burundi). Des communes des deux provinces ont été le théâtre d’attaques. (SOS Médias Burundi)

A part les provinces de Bubanza et de Cibitoke, le personnel de l’ambassade est aussi appelé à ne pas s’approcher du parc national de la Kibira, y compris sa partie australe dans la province de Muramvya.

Ensuite, ses employés ne sont pas autorisés d’emprunter la route nationale numéro 10 (RN10), pour atteindre la province de Kayanza, peut-on lire dans une note de sécurité titrée « alerte ».

Cette représentation diplomatique des États-Unis au Burundi dit néanmoins ne pas avoir eu d’informations sur les menaces spécifiques ciblant des ressortissants américains dans ces régions.

Deux communes des deux provinces, Musigati et Mabayi ont été le théâtre d’attaques armées respectivement en octobre dernier et dans la nuit du 16 au 17 novembre.