Les adeptes de Zebiya toujours dans la tourmente


Cela fait plus d’une semaine que les quelques 1600 adeptes de Zebiya Ngendakumana ont été envoyés dans leurs provinces d’origine. Ils venaient de passer plus d’un mois dans un centre de transit en commune et province de Rumonge (sud-ouest du Burundi) après être refoulés de la RDC. (SOS Médias Burundi)

Les autorités burundaises ont renvoyé les adeptes de la prophétesse Zebiya Ngendakumana samedi le 25 avril dernier.

Dans la province de Gitega( centre du Burundi) trois membres de la secte ont été arrêtés dès leur arrivée.

Ils sont détenus par la police au moment où en province de Kayanza au nord, deux autres adeptes de la prophétesse de Businde sont sous les verrous.

Dans cette province, selon des proches de ces adeptes, plus de 400 membres de la secte viennent de passer plusieurs jours dans une école dans des conditions déplorables. « Ils n’ont reçu que du riz asiatique depuis leur arrivée à l’école secondaire de Nzewe en commune de Gahombo. Or les autorités le savent , ils ne mangent pas de riz importé. Ils sont dans de très mauvaises conditions. Seules quelques familles qui habitent la localité sont capables de ravitailler les leurs en vivres », indique un homme qui a un membre de la famille parmi le groupe.

À l’ouest dans la province de Bubanza, les individus installés au chef-lieu de la commune de Musigati éprouvent les mêmes difficultés. « Nous sommes arrivés ici dimanche le 26 avril. Les autorités nous ont donné 40 kg de haricot et trois sacs de patates douces. Nous sommes 260 personnes à partager cette ration. Elle n’a pas duré un jour, imaginez-vous. Nos familles ne sont pas capables de nous nourrir. Pourquoi on nous a menti qu’on nous envoyait dans nos familles alors que c’est faux », déplore un membre du groupe.

Dans la capitale économique Bujumbura, les adeptes ont été rassemblés dans un immeuble dans le quartier industriel. Même s’ils trouvent facilement de quoi manger, ils déplorent le fait que leurs proches ne sont pas autorisés de les voir.

Pour rappel, les 1600 adeptes de la prophétesse Zebiya Ngendakumana recherchée par la justice burundaise depuis plus de 5 ans ont été refoulés par les autorités congolaises le 18 mars dernier.
À leur retour, ils ont témoigné craindre pour leur se sécurité.

Des officiels burundais les considèrent comme des « insurgés ».

___________________

Photo:les adeptes de Zebiya à leur arrivée de la RD Congo