Denise Nkurunziza est rentrée du Kenya (témoins)

Denise Nkurunziza est rentrée du Kenya (témoins)

La première Dame du Burundi est arrivée hier soir (autour de 21 heures) à l’aéroport international Melchior Ndadaye de Bujumbura. Elle était hospitalisée à Nairobi (Kenya). (SOS Médias Burundi)

Denise Bucumi Nkurunziza est arrivée à bord d’un vol non médicalisé de la compagnie privée Kenyane Phœnix. « C’était un jet avec le capitaine et le co-pilote seulement », décrit une source aéroportuaire.

La première dame a été accompagnée ensuite à sa résidence par des autorités venues l’accueillir. L’ambassadeur du Kenya au Burundi était également présent.

« J’ai vu une colonne de plusieurs véhicules du protocole présidentiel surgir. Le boulevard du 28 novembre a été bloqué un bon moment. Le cortège a pris la direction du palais de Kiriri. Ça devait être Denise qui rentrait », raconte un habitant de Bujumbura.

La première dame du Burundi avait été évacuée à bord d’un avion sanitaire vers la capitale kényane dans la nuit du 27 au 28 mai dernier.

Les autorités burundaises n’ont jamais communiqué sur les raisons de ce départ précipité.

Previous Mort du président Nkurunziza : Bujumbura "comme un jour normal" (témoignages)
Next Disparition de Nkurunziza : "Il part sans que la vérité sur ses crimes soit connue" (HRW)

About author

You might also like

Société

Karusi : un cultivateur exproprié et interpellé par la police à Buhiga

Barnabé Girarike a été arrêté ce mercredi matin. Il est détenu dans le cachot du commissariat provincial de la police à Karusi ( centre-est). Il est accusé d’avoir refusé de

Société

Burundi : vers le rapatriement de plus de 50.000 déplacés internes de 1993

Le programme figure parmi les priorités du nouveau gouvernement. Les concernés disent ne pas vouloir retourner sur leur colline d’origine. Ils avancent que « leur sécurité ne serait pas garantie là

Société

Covid-19 : les Burundais avec une double nationalité autorisés à repartir

Le ministère des relations extérieures du Burundi a pris la décision hier. Il y a une semaine, les autorités avaient refusé le rapatriement de plusieurs dizaines de personnes. (SOS Médias