Attaque de Ruheru (4 morts) : ce que nous savons


Tôt ce matin vers 4 heures , un groupe d’hommes armés parlant le Kinyarwanda a été observé sur les collines de Ruhembe (zone de Bumba, commune de Bukinanyana) et Gafumbegeti (zone de Butahana, commune de Mabayi) en province de Cibitoke (Nord-Ouest Burundi). Il s’agirait du groupe qui a mené l’attaque contre la position rwandaise à Ruheru. L’armée burundaise a réagi niant toute implication. (SOS Médias Burundi)

Selon une source militaire burundaise qui s’exprime sous couvert d’anonymat, le groupe qui a mené l’attaque non loin de la frontière avec le Rwanda est basé dans la réserve de la Kibira sur les communes de Bukinanyana et Mabayi.

Des habitants de Ruhembe, frontière avec le Rwanda disent avoir été pris de panique quand ils ont vu des hommes fortement armés, c’était vers 4 heures. « Les autorités d’ici sont venus nous rassurer, on était sur le point de quitter nos ménages », racontent-ils.

Soutien de l’armée burundaise ?

D’après cette même source, certains des assaillants ont été récupérés par des militaires burundais. Deux d’entre eux – blessés gravement – ont été évacués à l’aide d’un véhicule de la FDNB, affirment des témoins à SOS Médias Burundi.

Ils les ont pris en charge avec un Pick-up de l’armée, celui d’un responsable. Ils ont rejoint la route Ndora- Bubanza. Mais nous ignorons vers quel hôpital, ils ont été conduits

Témoins

Des rumeurs d’opposants

Le gouverneur de Cibitoke a répondu à des journalistes locaux qui l’interrogeaient.

Ce sont des rumeurs propagées par les opposants burundais se trouvant à l’extérieur du pays. Ils veulent trouver un prétexte pour que les rebelles burundais se trouvant au Rwanda puissent attaquer le Burundi.

Joseph Iteriteka, Gouverneur de Cibitoke

L’armée burundaise nie toute implication

Dans un communiqué, le porte-parole de la Force de Défense Nationale du Burundi (FDNB) indique que « le sol burundais ne peut pas être le sanctuaire des éléments armés qui perturbent la sécurité des pays voisins ». « Les militaires de la FDNB ont la mission d’œuvrer constamment à ce que la sécurité soit bien assurée sur les frontières que le Burundi partage avec ses voisins », écrit-il.