Cibitoke: la justice a puni un responsable administratif et un démobilisé issus du CNDD-FDD pour fraude


Ramadhani Sibomana et Elias Bizimana ont écopé respectivement de 3 et 2 ans de prison dans une audience de flagrance. Le premier est un administratif local en commune de Rugombo au moment où le second est un démobilisé du CNDD-FDD. La justice les accuse de fraude, de dilapidation des biens de l’État et de rébellion contre la mesure du président. (SOS Médias Burundi)

Les deux hommes avaient été interpellés lors d’une fouille policière qui a visé leur ménage dans la nuit de vendredi.

Selon des sources locales, la police a saisi chez M. Ramadhani plusieurs pagnes et sachets produits en RDC (République Démocratique du Congo). « La police avait des informations faisant état de fraude menée par Sibomana. C’est ainsi qu’elle a mené une fouille à son domicile. Elle a également arrêté le démobilisé du nom d’Elias Bizimana pour le même dossier », expliquent-elles.

D’après des habitants de Rugombo, ce responsable local affilié au CNDD-FDD se ventait d’être intouchable.

Lors de sa prise de fonction, le nouveau gouverneur de Cibitoke a dit être préoccupé par le commerce illégal pratiqué dans sa province. Il a souligné qu’il allait tout faire pour que personne « n’échappe à la loi ».

Les juges qui se sont réunis en audience de flagrance hier ont accusé aux deux hommes de « rébellion contre la mesure du chef de l’État et de dilapidation des biens de l’État ».

M. Sibomana devra, en plus des 3 ans de prison, payer une amende de 100.000 francs burundais, tandis qu’Elias Bizimana payera 1.000.000 en plus de 2 ans d’emprisonnement.

Les juges ont également décidé la saisie de tous les pagnes et sachets, ainsi que le véhicule dans lequel certains de ces biens se trouvaient.