Burundi-Rwanda: les deux pays ont trouvé un accord pour rapatrier les réfugiés burundais


Le premier groupe de réfugiés burundais du camp de Mahama ( est du Rwanda) sera rapatrié le 27 août 2020. Ce jeudi, les représentants des gouvernements burundais et rwandais d’un côté et du HCR de l’autre se sont entretenus par vidéoconférence. (SOS Médias Burundi)

La réunion est intervenue après que des listes de réfugiés burundais voulant être rapatriés « volontairement et dans la dignité » aient circulé sur les réseaux sociaux depuis deux semaines.

Une pétition a été envoyée dans un premier temps par un groupe de 331 réfugiés au nouveau chef de l’État burundais, Évariste Ndayishimiye. Ce dernier a par après accusé le Rwanda d’empêcher les Burundais de retourner dans leur pays natal et de spéculer sur leur sort comme « une hypothèque ».

Kigali n’a pas tardé à réagir. Ce mercredi, Vincent Biruta, chef de la diplomatie rwandaise a indiqué que son pays n’a pas pris en otage les réfugiés burundais comme le président burundais l’avait affirmé.

Lors de la réunion de ce jeudi, « il a été convenu que les premiers réfugiés burundais soient rapatriés à partir du 27 août prochain », a confirmé Elise Villechalane , chargée de la communication au HCR Rwanda. Elle explique que c’est le Burundi qui a proposé la date « pour avoir suffisamment de temps à se préparer ».

Selon une source gouvernementale burundaise, « pour le moment tout le nécessaire est entrain d’être préparé pour ça ». Et d’ajouter avec fierté « selon des sources au HCR Rwanda, le nombre de demandeurs ne cesse d’augmenter ».

Le Rwanda héberge sur son sol jusqu’à présent plus de 72.000 réfugiés burundais dont plus de 60.000 installés dans le camp de Mahama.

______________________

Photo: Nzeyimana Consolate arrive avec son bébé sur le site de transit de Nyabitara, parmi d’autres réfugiés burundais, le 3 octobre 2019 à Ruyigi, au Burundi.