Muha: une vingtaine des membres du CNL arrêtés dans une fouille


La police a mené une fouille dans plusieurs quartiers de la zone de Kanyosha en commune de Muha (sud de la ville de Bujumbura).Plusieurs personnes (membres du CNL) ont été arrêtés.La police qui affirmait chercher des armes et des irréguliers n’a rien trouvé, mais elle n’a pas communiqué les raisons pour lesquelles ces militants de la principale formation politique d’opposition ont été interpellées. (SOS Médias Burundi)

L’opération a conjointement été menée par la police, les agents du service national des renseignements et des jeunes Imbonerakure. Elle a été menée dans les quartiers de Nyabugete, Ruziba et Kizingwe-Bihara de la zone de Kanyosha.

« Des ménages d’opposants, surtout du parti CNL étaient ciblés à l’avance. Des Imbonerakure indiquaient aux policiers des maisons à fouiller », disent des témoins.

Selon nos sources, la police n’a rien trouvé de compromettant.

Toutefois, elle a procédé à plusieurs arrestations sans expliquer les raisons.

« La plupart des interpellés sont des responsables locaux du CNL, surtout des jeunes responsable dans différents quartiers et des membres de l’orchestre Inkumbunzi du CNL », a-t-on appris.

Une fouille pas comme les autres

Selon des témoins, la fouille de ce samedi était décisive. « La police a tiré en l’air pour intimider les habitants. Ceux qui ont eu peur ont tenté de courrir. La police les a suivis et les a arrêtés. Il y’en a même qui ont été blessés comme un certain Bonfils », racontent des habitants qui ont assisté impuissamment à la scène.

 En tout, 27 membres du CNL ont été arrêtés.

Tous les interpellés ont été emmenés, les uns au commissariat municipal de la police, d’autres dans les bureaux du service national des renseignements.

Un député du CNL et le responsable de ce parti dans la capitale économique ont essayé de faire libérer les individus appréhendés, en vain.

L’administrateur communal de Muha n’a pas voulu s’exprimer sur ce dossier.

Le porte parole du CNL a dénoncé un « acte délibéré qui vise à persécuter les membres du CNL ».

_________________

Photo : parmi les membres du parti CNL arrêtés figurent les chanteurs du club Inkumbuzi. Ces derniers ont agrémenté la campagne électorale