Bujumbura : un ancien officier arrêté par le SNR


Burundi, snr, prime, niyongabo, psr, sos, medias

Prime Niyongabo, ancien commandant de la police spéciale de roulage PSR( 2002-2004) a été interpellé à son domicile ce soir vers 20 heures par des agents du service national de renseignements. Son lieu de détention n’a pas été communiqué. (SOS Médias Burundi)

L’ancien officier qui est cadre à la compagnie de télécommunication Econet-Leo gérée par des zimbabwéens, la plus représentative au Burundi a été arrêté chez lui dans le quartier de Gasekebuye, en commune de Muha ( sud de la ville de Bujumbura).

 » Il rentrait à la maison après des courses effectuées dans le centre ville. Juste après son arrivée à la maison, Kazungu est venu et l’a arrêté « , a indiqué à SOS Médias Burundi, un membre de sa famille.

L’agent des SNR qui l’a appréhendé est Joseph Niyonzima, connu sous le sobriquet de Kazungu. Il est connu pour sa participation dans des actes de torture et des assassinats d’opposants ou supposés opposants du régime CNDD-FDD.
L’agent est sur la liste de quatre proches de feu Pierre Nkurunziza qui ont été sanctionnés en 2015 par l’Union Européenne pour des actions compromettants la démocratie.

L’activiste Pacifique Nininahazwe connu pour son programme » Ndondeza » qui alerte sur des cas d’enlèvement a confirmé l’information tout en ignorant l’endroit où M. Niyongabo est retenu.
Ses proches disent craindre pour sa sécurité.

 » Imaginez quelqu’un qui est arrêté le week-end sans aucune explication ni mandat. S’il y a des choses qu’on lui reproche, qu’on le présente à la justice au moins pour qu’il puisse se défendre. Nous sommes préoccupés car son lieu de détention n’est pas connu « , s’est désolé un proche.

Selon des sources proches du dossier, l’ancien officier serait victime de son appartenance politique. Dernièrement, il a été élu dans le conseil communal de la commune de Songa(province de Bururi, sud du Burundi) pour le compte du CNL.

Pour rappel, ce samedi matin, au moins 27 militants de cette principale formation d’opposition ont été appréhendés par des jeunes Imbonerakure en collaboration avec la police et les renseignements dans la zone de Kanyosha dans le sud de la ville de Bujumbura.