Gihanga: la réserve naturelle de Rukoko a pris feu


Une partie de la réserve naturelle de Rukoko en commune Gihanga de la province de Bubanza (ouest du Burundi) est partie en fumées. Aucun véhicule anti incendie n’est intervenu pour limiter la propagation du feu. (SOS Médias Burundi)

L’incendie est apparu dans la réserve naturelle de Rukoko en début d’après midi, non loin des villages 4 et 6 de la commune de Gihanga. « Ce sont les militaires qui nous ont alertés de l’incendie. Ils demandaient notre secours pour l’éteindre », disent des habitants des villages cités.

Jusqu’à 16h, l’incendie continuait à se propager dans tous les sens. « Aucune d’intervention des véhicules anti incendie n’était arrivée sur les lieux », poursuivent ces habitants.

Les mêmes sources font savoir que les militaires de la localité ont bloqué toute circulation vers 14h. « Les militaires nous ont donné l’ordre de nous arrêter. Ils nous ont d’ailleurs exigés de les aider à éteindre l’incendie. On n’avait rien sur nous pour pouvoir maîtriser le feu à part des feuilles d’arbres. Quand je me suis rapproché, c’était comme si je me faisais brûler », murmure un autre passant qui se rendait à Cibitoke (nord-ouest).

La superficie qui a été touchée n’a pas encore été déterminée.

La réserve naturelle de Rukoko est située à cheval entre la République Démocratique du Congo et le Burundi, du côté de la province de Bubanza dans la commune de Gihanga.

Des administratifs disent que des groupes armés provenant de la RDC passent par cette réserve pour mener des attaques.

Selon des sources locales, les autorités burundaises auraient brûlé cette forêt pour obliger des « assaillants » qui s’y sont retranchés de fuir comme il a été le cas ces derniers jours pour la forêt de Monge en province de Rumonge (sud-ouest).