Nakivale (Ouganda): des réfugiés burundais qui veulent rentrer disent être menacés

Nakivale (Ouganda): des réfugiés burundais qui veulent rentrer disent être menacés

Depuis deux semaines, une centaine de réfugiés burundais ont exprimé un souhait de rentrer chez eux. Pour le moment, ils disent recevoir de menaces de mort et d’être persécutés pour cette raison. Ils affirment que d’autres Burundais qui ne veulent pas rentrer collaborent avec des policiers ougandais pour les persécuter, des allégations rejetées par les accusés. (SOS Médias Burundi)

Ils sont une centaine à avoir récemment adressé une pétition au président burundais Évariste Ndayishimiye lui demandant de les aider à être rapatriés.

Pour le moment, six promoteurs de ce mouvement affirment qu’ils subissent des menaces à cause de ce souhait.

“Trois d’entre nous ont été arrêtés la semaine dernière sans motif. Ils ont ensuite été relâchés.
Un membre de notre équipe est fouillé chaque jour. Nous avons vraiment peur ces derniers temps”, précise Charles Rivuzimana qui se présente comme porte parole du groupe.

Il accuse des réfugiés qui ne veulent pas retourner au Burundi d’être derrière ces menaces.

“Il y a un groupe de gens qui ne veulent pas entendre parler de retour de réfugiés. Ils collaborent avec la police pour nous intimider. Ils nous accusent d’être des traîtres et des espions du pouvoir de Gitega. Ils veulent nous intimider pour que nous revenions sur notre décision mais nous n’allons pas céder”, font-ils savoir.

Des réfugiés qui s’opposent au rapatriement et qui sont parmi les accusés se sont confié à SOS Médias Burundi.
Ils réfutent les allégations.

Il y a deux semaines, des rumeurs qui ont finalement aboutit à la confection d’une liste des volontaires à vouloir se faire rapatrier avait suscité des remous.

Les Burundais qui veulent retourner dans leur pays natal demandent aux autorités ougandaise et burundaise de faciliter leur rapatriement avant que le « pire ne leur arrive ».

La semaine dernière, le ministère burundais en charge des réfugiés a annoncé que « tout est prêt pour accueillir les Burundais en provenance de l’Ouganda ».

L’Ouganda abrite jusqu’à présent plus de 48.000 réfugiés burundais.

Previous Burambi: quatre jeunes Imbonerakure tués dans une attaque d'hommes armés
Next Gihanga: la réserve naturelle de Rukoko a pris feu

About author

You might also like

réfugiés

Tanzanie Covid-19 : un accueil pour les malades du camp de Nduta

Médecins Sans Frontière, partenaire clé de la santé dans les camps de réfugiés burundais en Tanzanie a mis en place cette structure. Cette dernière comprend 150 lits capable d’accueillir des

réfugiés

Nduta (Tanzanie) : traque des irréguliers

Depuis la semaine dernière, les responsables du camp de Nduta ont lancé en cachette une opération de chercher des sans papiers dans ce camp. Le président du camp a tenu

réfugiés

Réfugiés burundais : la CBDH/VICAR dresse un bilan sombre

La coalition burundaise des défenseurs de droits humains vivant dans les camps de réfugiés (CBDH/VICAR) donne un bilan sécuritaire très alarmant dans les camps. Elle parle notamment de plusieurs abus