Nyabiraba: deux membres du CNL interpellés


Cyprien Kagabo et Meshack Butoyi membres du CNL et démobilisés ont été arrêtés mardi 15 septembre dans la nuit par des agents du service national des renseignements et des policiers. Ils étaient à leur domicile situé sur la colline de Raro, en zone et commune de Nyabiraba ( province de Bujumbura, ouest du Burundi). Accusés de participation à de bandes armées, ils ont d’abord été blessés avant d’être embarqués dans un véhicule à une destination inconnue. Leurs familles craignent pour leur sécurité. (SOS Médias Burundi)

Les agents des renseignements ont collaboré avec des policiers de l’API (Appui à la Protection des Institutions) pour arrêter les deux hommes.

Les deux hommes ont d’abord été tabassés et blessés avant d’être embarqués par les fonctionnaires, selon des témoins.

« Nous avons été alertés par des cris de détresse. Butoyi et Kagabo étaient entrain d’être battus par ces policiers et agents de renseignements. Quand nous les avons aperçus de loin, car on ne pouvait pas les approcher, leurs visages étaient couverts de sang. Ils les ont ensuite mis dans un véhicule qui a pris une direction inconnue », racontent des habitants qui ont assisté à la scène.

Selon nos sources, la police a annoncé vouloir donner un exemple pour « ceux qui comptent rejoindre les groupes armés », ce qui a choqué des habitants.

« Les deux hommes sont seulement connus ici pour être des militants du CNL. Ce sont des démobilisés.
C’est étrange que l’on veuille les associer à des mouvements armés. Nous pensons qu’ils sont victimes de leur appartenance politique », disent des voisins.

Leurs proches disent craindre pour leur sécurité. Contacté, l’administrateur communal de Nyabiraba a indiqué ne pas être au courant de cette affaire.