Burundi: un ancien député en détention


Fabien Banciryanino a été arrêté dans l’avant midi de ce vendredi. Il a été conduit au commissariat municipal de police où il a été interrogé par des officiers de la police judiciaire et agents du service national de renseignemens. Il y est détenu depuis ce soir. Ses proches s’inquiètent. (SOS Médias Burundi)

Député élu dans la circonscription de Bubanza (ouest du Burundi) en 2015, il venait de terminer son mandat.

Fabien Banciryanino avait invité des journalistes chez lui pour démentir des propos qui circulent sur les réseaux sociaux selon lesquels il aurait insulté le chef de l’État.

Selon nos sources, M. Banciryanino avait demandé l’autorisation au chef de zone de Ngagara (nord de Bujumbura) de tenir cette conférence de presse à son domicile.

Ce qui n’a pas empêché aux policiers d’interrompre la conférence. Il a été arrêté sur le champ, selon ses proches.

« Ils nous ont dit que notre père est accusé de ‘troubles à l’ordre public et d’atteinte à la sécurité nationale’. Nous avons demandé s’ils avaient un mandat d’arrêt en vain », raconte un de ses enfants.

Il a été conduit au commissariat municipal de la police où il a passé plusieurs heures sous interrogatoire des officiers de police judiciaire et des agents du service national de renseignements.
Seul un avocat sur quatre qui le défendent a pu l’assister. Après les interrogatoires, M. Banciryanino a été transféré dans un cachot du commissariat municipal. Pendant les cinq années qu’il a passées à l’Assemblée Nationale, l’homme était connu pour son franc parler et sa dénonciation des tueries ciblées notamment.

_____________

Photo:Fabien Banciryanino à l’hémicycle de Kigobe( DR)