Ngozi : les commerçants de ciment fixent leur propre prix


Au marché central de Ngozi ( nord du Burundi), le sac de ciment s’achète autour de trente mille francs. Cela vaut pour le ciment importé de Tanzanie que pour le ciment produit au Burundi. (SOS Médias Burundi)

Malgré les déclarations incessantes des autorités que le prix du sac du ciment produit localement est de 24500 francs burundais, des commerçants refusent d’en offrir en deçà de 30.000 francs burundais.

« La spéculation autour de ce produit est entretenue par des commerçants sous le regard complice des administratifs », fait remarquer un habitant de Ngozi.

Les commerçants eux font valoir la liberté en matière commerciale « quand un produit se raréfie face à une demande accrue, les prix ne peuvent que grimper », laisse entendre un commerçant.

Côté Officiel, différentes autorités tiennent régulièrement des menaces de sanctions contre les spéculateurs.

La ministre en charge du commerce a elle-même fait une annonce allant dans ce sens.

« Nous attendons que nos autorités joignent les paroles aux actes », dit un habitant.

_______________

Photo: l’entrée du marché de Ngozi