Muyinga : plusieurs enfants de la communauté Batwa ne fréquentent pas l’école par manque de moyens


Dans un village comptant une quarantaine de ménages de la communauté des autochtones Batwa, moins d’une dizaine des enfants fréquentent l’école à Rutoke, en commune et province de Muyinga ( nord-est du Burundi). Des parents disent que la situation est due à la pauvreté extrême des familles. (SOS Médias Burundi)

Sur la colline de Rutoke, les Batwa vivent isolés du reste de la population. Leur manière de vivre les différencie des autres habitants de la localité. La poterie est leur principale activité génératrice de revenus.

Devant leurs huttes, des enfants jouent à longueur de journée. Ils sont initiés par leurs parents à la fabrication des marmites, une activité qui fait vivre pas mal d’entre eux.
Rares sont ceux qui vont à l’école. « Les enfants des « Barundi » vont à l’école, les nôtres restent à la maison », indique un membre de cette communauté.

Selon une source administrative, une dizaine d’enfants fréquentent l’école dans cette communauté.

Les raisons avancées par les habitants, c’est que les Batwa mènent une vie précaire. Ce qui les empêche d’envoyer leurs enfants à l’école. « Nombreux sont des enfants qui veulent étudier mais qui ne peuvent pas aller à l’école ventres affamés », disent les voisins.

_______________

Photo: les Batwa de la colline Rutoke vivent de la poterie © DR