Burambi: la famille d’un opposant arrêté après être libéré crie à l’injustice


Dieudonné Mukamarakiza est détenu dans le cachot de la police au chef-lieu de la province de Rumonge ( sud-ouest du Burundi). Réarrêté par des jeunes Imbonerakure le 18 octobre, deux jours après avoir été libéré par le parquet, il venait de passer un mois en prison. Sa famille parle d’une « interpellation abusive ». (SOS Médias Burundi)

Il est incarcéré dans le cachot de la police provinciale depuis dimanche dernier. Il a été appréhendé à son domicile situé sur la zone de Maramvya dans la commune de Burambi.

Depuis, sa famille n’a jamais été informée des mobiles de son arrestation.

Des proches pensent qu’il est victime de son appartenance politique. L’homme est membre de la première formation politique d’opposition, le CNL.

« Jusqu’à ce jeudi 22 octobre, Dieudonne Mukamarakiza n’avait pas encore été présenté à un OPJ ( officier de police judiciaire) pour être informé des nouvelles charges pour lesquelles il est détenu », regrette un membre de sa famille.

Sa famille exige sa libération, insistant qu’il est innocent.

M. Mukamarakiza avait été interpellé pour la première fois en septembre dernier. Il était soupçonné d’appartenir à des bandes armées après des combats entre un groupe armé et des militaires qui avaient eu lieu dans sa localité.

______________

Photo: chef-lieu de la commune Burambi