Mabayi : sept personnes détenues par les renseignements depuis six jours

Mabayi : sept personnes détenues par les renseignements depuis six jours

Il s’agit de Célestin Niyonkuru, Wilson Niyibigira, Mélance Hatungimana, un certain Denso, Patient Nkunzimana, Magnifique et Thomas Gatayeri. Les quatre premiers ont été arrêtés sur la colline de Kabere au moment les trois autres l’ont été sur la colline de Gitukura en zone de Butahana. C’est en commune de Mabayi dans la province de Cibitoke au Nord-ouest du Burundi. Le responsable provincial du service national de renseignements (SNR) leur reproche de coopérer avec des hommes armés parlant Kinyarwanda dans la vente de l’or et d’autres minerais. Leurs familles rejettent les accusations et demandent qu’ils soient libérés. (SOS Médias Burundi)

C’est le responsable provincial du SNR qui les a lui-même appréhendés la semaine dernière. Il les poursuit pour « collaboration » avec des hommes armés parlant Kinyarwanda basés dans la réserve naturelle de la Kibira. « L’opération de les arrêter a minutieusement été préparée que personne n’a pu échapper parmi les suspects. La police a expliqué qu’ils achètent illégament de l’or et d’autres minerais en provenance de la Kibira. Le responsable provincial du SNR les a embarqués dans son véhicule et est allé les détenir à Cibitoke », racontent des témoins oculaires.

Leurs proches ne sont pas autorisés de leur rendre visite, selon nos sources. « Nous craignons qu’ils soient détenus dans de pires conditions », se préoccupent-ils.

D’après une source policière qui a témoigné à SOS Médias Burundi sous couvert d’anonymat (parce qu’elle n’est pas autorisée de parler aux médias), « les sept hommes ont été torturés pour qu’ils dévoilent le circuit et l’identité des autres individus impliqués dans l’affaire ».

L’administrateur de Mabayi confirme les arrestations sans donner plus de détails. Venant Miburo, responsable du SNR à Cibitoke n’a pas voulu répondre aux allégations.

La province de Cibitoke est l’une des plus riches en sous sol au Burundi. Même si depuis quelques années les autorités burundaises ont tout fait pour interdire la vente illicite de minerais, créant elles-mêmes des comptoirs et coopératives d’extraction de minerais, des grosses quantités échappent toujours à leur vigilance.
Elles sont vendues dans les pays voisins.

____________

Photo : province Cibitoke

Previous Nakivale (Ouganda) : une centaine de réfugiés burundais exigent d'être rapatriés dans l'immédiat
Next Nduta (Tanzanie) : deux réfugiés burundais retrouvés morts

About author

You might also like

Securité

Un militaire burundais tué dans le lac Rweru

L’information est confirmée par l’autorité locale à Busoni dans la province de Kirundo (Nord du Burundi) riveraine du lac Rweru. Les officiels burundais mettent en cause l’armée rwandaise. (SOS Médias

Securité

Makamba : des Burundais de retour de Tanzanie rackettés et violentés

Ces dernières semaines, des Imbonerakure avec l’appui de responsables locaux rackettent et violentent des jeunes gens qui arrivent de Tanzanie. (SOS Médias Burundi) SOS Médias Burundi a recueilli des témoignages.

Securité

Gitega: un attaché de presse relâché après trois jours de détention

Raphaël Irakoze, responsable du service de communication au cabinet du gouverneur de province à Gitega( centre du Burundi) et rédacteur en chef du site web, canal de communication des autorités