Photo de la semaine : Miss Burundi de retour

Photo de la semaine : Miss Burundi de retour

Officiellement la compétition a été lancée le 2 février à Royal Palace dans la capitale économique Bujumbura. Il s’agit d’une compétition des filles burundaises en tenant compte de leur beauté et de leur intelligence. La finale est prévue le 10 avril de cette année. (SOS Médias Burundi)

Après plus de quatre année d’absence, Miss Burundi est de retour. La compétition qui élit la plus belle fille du Burundi a été lancée sous le thème « célébrer la beauté et l’intelligence de la fille burundaise ». Au total 28 candidates ont participé au premier tour de l’élection. Le 19 mars, le jury a gardé 15 candidates après analyse de leurs projets.

La Miss Burundi 2021 sera connue lors de la finale prévue le 10 avril 2021. Elle aura comme prix et avantages un véhicule, un salaire mensuel non encore déterminé, en plus de bénéficier toute l’année de frais académiques dans une université de son choix au Burundi et du soutien matériel et financier pour la réalisation de son projet.

_________________

Photo : les 15 candidates pour la finale de Miss Burundi 2021, crédit photo Miss Burundi

Previous Cibitoke : recrudescence d'assassinats liés à la sorcellerie
Next Kirundo : le CNDD-FDD se fend de plus en plus

About author

You might also like

Société

Kayogoro: l’administrateur communal à libéré sous condition une septuagénaire et ses deux petits enfants

La veuve et ses petits enfants ont été libérés sur ordre de l’administrateur de Kayogoro ( province de Makamba, sud du Burundi). C’est lui-même qui avait ordonné leur arrestation et

Société

Rumonge : la taxe communale doublée

La nouvelle mesure a été prise par le conseil communal de Rumonge (Sud-ouest du Burundi). Tous les commerçants qui exercent dans cette commune qui a l’un des ports les plus

Société

Bujumbura : l’Institut Français du Burundi suspend ses activités

La décision est tombée hier. À partir de ce mardi, l’Institut Français du Burundi est fermé pour une période de 30 jours reconductible. (SOS Médias Burundi) Le communiqué de l’institut