Covid-19 : négligence dans la gestion du Coronavirus, risque de forte contamination dans Bujumbura la capitale économique

Covid-19 : négligence dans la gestion du Coronavirus, risque de forte contamination dans Bujumbura la capitale économique

Depuis trois mois, les habitants de la capitale économique Bujumbura sont appelés à se rendre sur les centres de dépistage pour le Covid-19. Plusieurs cas positifs sont détectés selon des sources médicales, mais la gestion de la pandémie inquiète. Sur les lignes d’attente, des gens venus se faire dépister ne respectent pas la mesure de distanciation sociale et le port de masque alors que parmi eux, il y en a pour qui les tests se révèlent finalement positifs. Des patients qui se sont confiés à SOS Médias Burundi affirment qu’ils sont renvoyés chez-eux sans aucun suivi médical. Ils craignent une forte contagion. (SOS Médias Burundi)

Comme l’a remarqué notre reporter au centre de dépistage situé en zone de Bwiza (centre de Bujumbura) à l’endroit communément appelé « Bon accueil » ce vendredi, les lignes d’attente pour des gens venus se faire dépister étaient longues. « Ils étaient estimés à plus ou moins deux cents individus. Quelques dizaines avaient déjà été testés positifs entre 9 heures et 13 heures. Ils étaient mis en isolement. Toutefois, ce qui est inquiétant, ceux qui attendaient sur les lignes se parlaient sans observer aucune mesure de distanciation sociale et sans masque », a-t-il remarqué. « Les cas positifs reçoivent des médicaments et sont renvoyés chez-eux pour s’isoler et continuer le traitement. Toutefois, nous n’avons pas un personnel suffisant pour faire un suivi car les cas sont de plus en plus nombreux. On n’est pas à mesure de les contenir tous », a confié à SOS Médias Burundi un infirmier affecté sur un des centres de dépistage de la ville de Bujumbura.

Crainte de forte contagion

Selon des infirmiers, il y a risque d’explosion de cas positifs ces jours. « Si le gouvernement ne s’investit pas de façon très rigoureuse, le pire est à craindre. Voyez, les gens ont des signes et se saluent comme si de rien n’était. Arrivés ici, ils sont testés positifs. C’est inquiétant, nous ne savons pas ce que l’autorité attend pour prendre des mesures qui s’imposent. Des gens se contaminent fortement sans le savoir, c’est terrible », alertent-ils.

D’après différentes sources, des patients ayant été renvoyés prendre les médicaments à la maison continuent à vaquer à leurs activités et à circuler en lieux publics.

Transport public non contrôlé

Depuis la mise en place d’une mesure du ministère en charge des affaires intérieures il y a moins d’un mois interdisant la présence des rabatteurs sur les parkings de transport public, il n’y a plus de rigueur pour exiger le port de masque et le lavage des mains avant de monter dans les bus.

Des passagers ne prennent pas soin des mesures établies pour se protéger. « Il ne suffit qu’une ou deux personnes portant le virus pour contaminer tous les passagers du bus », avertissent des professionnels de la santé.

Et de réagir à la récente mesure du ministère en charge de la santé réduisant à quatre au lieu de sept, le nombre de jours de mise en quarantaine pour des voyageurs venus de l’étranger. « C’est bizarre! D’un côté, on a des cas positifs qui montent de façon exponentielle, et au lieu de durcir les mesures, le ministère fait le contraire. Et puis, on ne communique plus à la population la mise à jour de la situation épidémiologique pour que des gens fassent attention. Cette gestion négligée, risque de nous coûter cher ».

La décision a été annoncée par le ministre Thaddée Ndikumana fin mars. Il a expliqué que les cas de Covid-19 ont fortement diminué affirmant qu’ « aucun cas n’a été découvert au cours des deux précédentes semaines à l’intérieur du pays sauf en mairie de Bujumbura où il y avait quelques cas ».

Officiellement jusqu’au 1er avril, le Burundi comptait 1796 cas positifs dont 1546 cas guéris, 242 patients encore alités et 6 décès.

____________

Photo : lancement de la campagne de dépistage volontaire

Previous RDC-Irumu : huit morts parmi des combattants ADF au village Kota Okola
Next Rumonge : manque de ciment produit par BUCECO

About author

You might also like

Santé

Covid-19: la poursuite du championnat divise les présidents des clubs de football du Burundi

La Fédération de football du Burundi a décidé dans une réunion tenue ce dimanche avec les représentants des clubs de la première et la deuxième division que le championnat de

Santé

Covid-19: le Burundi annonce 26 nouveaux cas de Coronavirus

C’est le ministère en charge de la santé qui l’a annoncé dans un communiqué rendu public ce samedi. Parmi les 26 individus testés positifs au Coronavirus, 25 ont été en

Santé

Covid-19 : 413 cas positifs confirmés

Le ministère en charge de la santé a mis à jour la situation épidémiologique de la pandémie depuis mars dernier, où le premier cas a été identifié au Burundi. Selon