RDC-Irumu : huit morts parmi des combattants ADF au village Kota Okola

RDC-Irumu : huit morts parmi des combattants ADF au village Kota Okola

Les forces armées de la République Démocratique du Congo annoncent avoir tué huit combattants des Forces Démocratiques Alliées (ADF). Les faits ont eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi au village Kota-Okola, une contrée située dans la province de l’Ituri, territoire d’Irumu à l’est de la RDC. (SOS Médias Burundi)

L’information a été livrée à la presse locale par le lieutenant Anthony Mwalushayi porte-parole des opérations militaires Sokola 1 Grand Nord de la province du Nord-Kivu. Le porte parole de l’armée dans la région affirme également que les FARDC ont récupéré quatre armes à feu de type AK47 des mains des assaillants au cours de cette opération .

Une trentaine de civils ont été tués entre le 29 et le 31 mars 2021 dans le village Manyama-Beu en territoire de Beni près du territoire d’Irumu.

Ce vendredi, en ville de Beni un groupe de pression Véranda Mutsanga section de Beni a manifesté contre des attaques répétées des ADF et l’inactions des forces armées congolaises et de la MONUSCO. « Les activités ont été paralysées en ville de Beni suite à une marche de Verandistes qui ont marché dans l’axe routier Beni-Kasindi à la recherche des assaillants que l’armée n’a jamais été capable de neutraliser durant 7 ans des opérations », racontent des habitants du village Kota Okola.

Les activistes dénoncent également la passivité des casques bleus de la MONUSCO qui en dépit des moyens qui sont à leur disposition ne parviennent pas à protéger des habitants contre des agressions des groupes armés.

À Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu une dizaine des militants de la Lucha (Lutte Pour le changement) ont été arrêtés depuis mercredi alors qu’ils marchaient pour décrier les massacres en territoire de Beni et Irumu.

Ils disaient qu’ils allaient faire pression sur le gouvernement pour qu’il se montre « préoccupé par la situation sécuritaire qui prévaut sur toute l’étendue de la province », selon un membre du mouvement.

____________

Photo : des habitants fuient différents villages d’Irumu suite à l’insécurité, mardi 9 mars 2021

Previous Burundi : 200 morts dans les violations des droits humains au Burundi en 2020, selon les USA
Next Covid-19 : négligence dans la gestion du Coronavirus, risque de forte contamination dans Bujumbura la capitale économique

About author

You might also like

Criminalité

Buganda : découverte de deux corps

Deux cadavres (d’un homme et d’une femme) ont été découverts hier en début de soirée par des habitants à la 4ème transversale, au pied de la colline de Nyamitanga. C’est

Criminalité

Burambi : un retraité tué

Côme Niyongabo, un retraité Ex-FAB (Forces Armées avant l’intégration de mouvements armés) a été tué dans une opération conjointe de la police et l’armée hier après-midi. L’ancien militaire a été

Criminalité

Muramvya: une personne a été tuée, deux autres blessées dans une attaque d’hommes armés

Selon nos sources, un groupe d’hommes armés et en tenue militaire de l’armée burundaise a tiré sur des gens sur la colline de Busimba, en commune et province de Muramvya