Kayanza : quinze opposants en détention depuis 11 mois

Kayanza : quinze opposants en détention depuis 11 mois

Ils s’agit tous des militants du parti CNL originaires de différentes collines de la province de Kayanza (Nord du Burundi). Ils ont été interpellés avant, pendant et après les élections de mai 2020. Ils étaient plus nombreux au moment de leur arrestation mais la justice a relâché quelques uns dernièrement. Les responsables locaux du parti exigent la libération du reste. (SOS Médias Burundi)

Ils sont tous poursuivis pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’État ». Ils sont détenus à la prison centrale de Ngozi (nord). Avant d’y être transférés, ils ont transité par des cachots de la police. Leurs proches et les interressés eux-mêmes parlent de détention « abusive ». « En réalité, ils sont victimes de leur refus d’adhérer au CNDD-FDD » , expliquent des proches.

En mars dernier, plusieurs opposants dans les provinces de Ngozi et Kayanza ont été relâchés. Ils partageaient le même dossier. Le représentant provincial du CNL qui salue la mesure demande que les quinze qui restent en détention soient également libérés.

____________

Photo : province de Kayanza

Previous Meheba (Zambie) : les réfugiés burundais et rwandais se regardent en chien de faïence
Next Nord-Kivu : dix morts dans des heurts entre deux communautés

About author

You might also like

Politique

Kirundo : deux camps du CNDD-FDD se regardent en chiens de faïence

Depuis quelques temps, des habitants de la province de Kirundo (Nord du Burundi) rapportent une tension qui monte entre deux groupes constitués de membres du parti CNDD-FDD dans la région.

Politique

Province de Bujumbura (Nyabiraba) : des femmes obligées d’effectuer des rondes nocturnes

Certains membres du parti Congrès national pour le liberté (CNL) de la commune de Nyabiraba ont fuit leurs ménages. Leurs conjoints sont obligés de faire des rondes nocturnes de peur

Politique

Neuf militants du CNL détenus à Nyamurenza pour avoir participé au congrès de leur parti

Des membres du parti Congrès National pour la Liberté (CNL) sont persécutés depuis ce dimanche dans la commune de Nyamurenza en province de Ngozi (nord du Burundi). Leur seul péché,