Cibitoke : découverte d’un cadavre ligoté


Burundi Cibitoke

Le corps en décomposition se trouvait au bord de la rivière Rusizi (frontière avec la République Démocratique du Congo) au niveau de la Transversale 2 (colline de Ruhagarika, commune de Buganda, province de Cibitoke, Nord-Ouest du pays). La population craint une recrudescence de la criminalité. (SOS Médias Burundi)

La dépouille a été enterrée hier dans la soirée. Ce sont des habitants sous la supervision des autorités administratives et des forces de l’ordre qui l’ont inhumée.

Des sources militaires indiquent avoir été alertées par des pêcheurs ayant aperçu.

Nous nous sommes rendus sur le terrain pour vérifier l’information. La victime présentait des blessures sur tout le corps

Un militaire

Le chef de la zone de Gasenyi a été dépêché pour la procédure d’enterrement de la victime « afin d’éviter un risque de contamination », explique Emmanuel Bigirimana, l’administrateur de Buganda.

Des habitants pensent que le corps a été déplacé. En l’espace d’un mois, au moins cinq cadavres ont été découverts en province de Cibitoke. Défenseurs des droits humains et habitants craignent une recrudescence de la criminalité. Ils demandent aux autorités locales de mener les enquêtes sur les crimes.