MÉDIAS : le groupe de presse IWACU mis en garde par le CNC


Le Conseil National de la Communication a rendu son rapport annuel. Ce rapport sur le fonctionnement des médias couvre la période allant du mois de juillet 2018 à celui de juin 2019. Le groupe de presse Iwacu a été accusé de « déséquilibre et calomnie ». (SOS Médias Burundi)

Selon le président de ce conseil, les médias implantés dans le pays respectent d’une manière générale l’éthique et la déontologie du métier de journaliste, sauf quelques manquements.

Au cours de cette année d’évaluation, Nestor Bankumukunzi fait savoir que seul le groupe de presse Iwacu s’est rendu coupable de manquements graves et répétitifs dans ses publications. Une mise en garde a été émise à son encontre.

Le groupe de presse Iwacu est accusé de «déséquilibre d’information et de calomnie», dans la plupart de ses publications.

Le médium n’a pas encore réagi à cette mis en garde.