Kirundo : des militants du CNL sérieusement battus

Kirundo : des militants du CNL sérieusement battus

Alexis Nzobonimpa et Déo Mpozeriniga, deux membres du CNL de la localité de Bugera dans la commune de Kirundo ont été grièvement blessés dans la nuit de mardi dernier par des Imbonerakure. (SOS Médias Burundi)

Des témoins indiquent que des jeunes du parti au pouvoir qui ont attaqué les deux hommes étaient dirigés par Jean Nikonabasanze, chef de colline Bugera dans la commune de Kirundo (Nord du pays).

Alexis Nzobonimpa et Déo Mpozeriniga, deux membres du CNL rentraient vers 21h quand ils sont tombés dans une embuscade des jeunes du parti au pouvoir.

Ces Imbonerakure voulaient à tout prix les éliminer car ils les battaient avec des gourdins et d’autres armes blanches. Ils les ont battus jusqu’à ce qu’ ils perdent connaissance. A l’hôpital on a refusé de les soigner sans l’aval de l’administration

Un proche des victimes

Contacté le chef de colline Bugera, nous a indiqué que c’étaient des fauteurs de troubles qui ont été corrigés par le comité mixte de sécurité.

Previous Mutaho (Gitega) : attaque à la grenade au domicile de l'administrateur
Next Gihogazi (Karusi) : la collecte d'argent pour les élections se poursuit malgré l'annonce du Président

About author

You might also like

Politique

Buhiga (Karusi) : le président du parti CNL demande à ses membres de se préparer aux élections

Des propos tenus ce dimanche par Agathon Rwasa, le président du CNL lors de l’inauguration de la permanence provinciale. (SOS Médias Burundi) Devant un parterre de partisans, Agathon Rwasa a

Politique

Bujumbura : Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines a atterri en urgence

L’avion s’est posé à l’aéroport Melchior Ndadaye en début d’après-midi (Bujumbura) après qu’un passager ait menacé de se faire exploser avec une bombe. (SOS Médias Burundi) Les passagers ont été

Politique

Rumonge – Covid-19 : au moins 5 infirmiers testés positifs

Ils font partie des 12 employés de l’hôpital de Rumonge (Sud Ouest Burundi) restés confinés chez eux depuis le 4 juin. Hier, un prêtre de la paroisse catholique de la