Makamba : les représentants locaux du CNDD-FDD s’opposent à la destitution d’un chef de zone, les habitants saluent la décision

Makamba : les représentants locaux du CNDD-FDD s’opposent à la destitution d’un chef de zone, les habitants saluent la décision

Un bras de fer oppose l’administratrice communale de Nyanza-Lac, la gouverneure de Makamba (sud du Burundi) d’un côté et le conseil communal et les représentants locaux du CNDD-FDD de l’autre dans la destitution des administratifs à la base. Les deux derniers se sont opposés au limogeage d’Emmanuel Harimeshi, chef de zone de Kazirabageni, une destitution proposée par la gouverneure et l’administratrice communale. Les habitants saluent la décision puisque l’administratif est apprécié par ses sujets dans leur diversité. (SOS Médias Burundi)

Ce bras de fer entre les deux autorités administratives d’une part et le conseil communal de Nyanza-Lac date de longtemps mais il s’est accentué ce dimanche.

Selon des sources au sein du conseil communal et des militants du CNDD-FDD, l’administratrice de la commune de Nyanza-Lac Marie Goreth Irankunda en collaboration avec Françoise Ngozirazana, gouverneure de province ont proposé le limogeage d’Emmanuel Harimeshi mais le conseil a rejeté leur offre.

Selon nos sources, M. Harimeshi serait victime de sa résolution pacifique dans le conflit de l’Eusebu (Église pour l’unité du Saint Esprit au Burundi). Marie Goreth Irankunda est fidèle de la congrégation et soutient l’une des parties en conflit. Un conflit de leadership qui a déjà causé des assassinats.

Elle n’aurait pas apprécié sa façon de résoudre le conflit.

L’autre source du conflit : un proche de la famille de Françoise Ngozirazana, originaire de la commune de Vugizo (même province) qui veut s’approprier une propriété foncière dans la zone de Kazirabageni de la commune de Nyanza- Lac. Emmanuel Harimeshi est chef de zone de Kazirabageni.

Le concerné, proche de la gouverneure Ngozirazana a voulu passer par cette autorité afin de donner des ordres au chef de zone pour lui attribuer le terrain illégalement , ce que ce dernier a refusé, disent des sources proches du dossier.

Les deux femmes à la tête de la commune de Nyanza-Lac et province de Makamba ont commencé à accuser Emmanuel Harimeshi d »‘insubordinnation » quand bien même la population de sa zone reconnaît que » le leadership de notre responsable local est exceptionnel ».

Selon des sources au sein des militants du CNDD-FDD, Cet état des choses a même provoqué une enquête menée par le parti au pouvoir. Le conseil communal s’est réuni le 24 septembre. Les administratifs à la base et membres du conseil ont tous soutenu le chef de zone de Kazirabageni, indiquent des témoins.

Même si son parti, le CNDD-FDD s’était opposé à son limogeage, le dossier de sa destitution était à l’ordre du jour. Le conseil communal a rejeté cette proposition après avoir demandé la motivation de sa destitution, ce qui a été difficile pour Marie Goreth Irankunda de prouver.

Nos sources indiquent que les deux autorités veulent placer un certain Mohamed Kabura qui fut à la tête de cette zone jusqu’en 2020.

Ce dernier étant accusé par des habitants de la zone d’être corrompu.

Les habitants de la zone de Kazirabageni ont manifesté le soir de samedi contre sa nomination. Il avait été attrapé par des habitants, le jour des élections des notables collinaires en train de traquer les élections. C’était le 12 septembre 2022.

Une source au sein du CNDD-FDD en commune de Nyanza-Lac dit que Mohamed Kabura avait vendu son bétail et une partie de sa propriété pour corrompre certaines autorités afin que sa candidature à la tête de la zone passe.

Des membres du conseil communal de Nyanza-Lac déplorent que Marie Goreth Irankunda a toujours procédé au limogeage du personnel de la commune en violation des orientations du conseil.

Ils donnent l’exemple du chargé de l’état civil en zone de Kazirabageni et du chauffeur de la commune. Ils disent que la commune pourrait perdre beaucoup pour indemniser ses employés, abusivement limogés.

________________________

Photo : la province de Makamba

Previous Nord-Kivu : le Kenya a déployé des militaires au Congo
Next Affaire-Sahabo : son petit frère arrêté